Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 23:09

 

Je n'aime pas avoir froid. Et plus que ça encore, l'hiver, que pourtant j'aime par bien des aspects, (la nature l'hiver revet de belles couleurs,...les odeurs de l'hiver.).me déprime vraiment, les jours qui raccourcissent, le ciel gris et bas, les pluies froides, le froid..ce froid que je subis vraiment, qui me rends agressive, nerveuse, je déteste avoir froid...

Tout cela en général pour moi est synonyme de phase "autistique" plus intense.J'ai besoin de me retrouver, avec les miens, dans ma maison, avec mes choses à moi....mes petites habitudes.

Les quelques démarches à faire deviennent des corvées, et l'idée de devoir me rendre à une réunion, (même sympathique au demeurant) , m'angoisse.

 

Je fais les courses en vitesse, car je fatigue très vite. Je fais des listes des choses à faire avec une optimisation des choses que je peux faire sur un jour, plutot que sur 3, pour gagner du temps de "cocooning".

J'ai remarqué dans le cours de ma vie, que par moment dans l'année je suis "bien dans ma peau", à ma façon, et d'autres je me sens "dans ma bulle" presque matérialisée, autour de moi. Ça a toujours été comme ça.

En classe déjà, j'avais des périodes de "je peux parler et même me sentir relativement bien parmi les autres" et d'autres où tout était plus compliqué, où je restais en retrait et observais, tout en analysant , avec une grande perplexité.

 

Ces périodes doivent avoir une cause, sans doute, déjà j'ai repéré l'arrivée de l'hiver ou des jours sombres, qui impacte beaucoup mon énergie. Comme la plupart des gens sans doute, oui, mais je me sens vraiment  très "refermée" sur moi même.

Dans ces cas là, je fais une cure de tisanes, de siestes (quand je le peux....inutile de dire qu'en ce moment avec une minette de 6 mois elles sont plus rares..)et je prends soin de ma précieuse énergie qui part si rapidement si je n'y prends garde.

Bien sur ca c'est aujourd'hui, avant je n'avais pas bien conscience de ça, je le constatais mais ne pouvais pas faire grand chose, que le subir, avec des conséquences parfois désastreuses.(difficultés au travail, dans la relation aux autres, etc..) sans parler de la culpabilité, encore, qui me rongeait de ne pas être si "capable" que tout le monde, d'être surement plus "faible" et peu courageuse.

 

En bref, en ce moment, je m'économise...;-)

pourtant l'année scolaire bat son plein, il faut être disponible pour mes grands, faire les démarches administratives, faire les courses, trouver du temps pour les RV de Yaya, (qui lui aussi d'ailleurs va bientôt faire son bilan asperger au CRA ), etc...

j'essaie donc de faire tout cela en gardant en tête que je ne suis plus obligée de tricher avec moi, que je peux faire tout ça en me respectant, en me protegeant, dans les transports, dans les files d'attentes, dans les situations urbaines de stress..rien que parce que jen ayant conscience de ma petite différence, aujourd'hui, je ne me pose plus sans arrêt la question du "pourquoi je suis comme ça", "pourquoi j'ai tant de mal" là où tout le monde semble être si à l'aise, etc..

Rien que ça c'est un confort de vie énorme. Rien que pour ça le diagnostic a été d'une grande utilté.

 

Cet hiver coule donc plus doucement que d'autres;.et sûrement aussi bien que les prochains, je l'espère! ;-) je suis armée, et j'ai des tas de petites solutions personnalisées aux tracas de l'hiver. ;-)

autoportrait bus

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires